MT : Stage kitesurf : Rider avec sa board

MD : Stage kitesurf : Le kitesurf est un sport nautique apprécié des petits comme des grands.

Imaginez-vous seul face à la force du vent, à dompter vote aile de kite surf petit à petit, d’abord sur la plage, puis en downwind et en upwind, avant de vous approprier les spots les plus sensationnels en France et à l’étranger ! Discipline récente des sports nautiques, le kite surf, compte de nombreux adeptes selon la Ffvl ou la Fédération Française de Vol Libre.

Les raisons d’effectuer un stage dans une école française de kitesurf

La pratique du kite paraît peut-être simple à vue d’œil. Pourtant, c’est un sport de glisse à sensations fortes, qui requiert un minimum de connaissance pour rider en toute autonomie. Outre la maîtrise de l’équilibre sur la planche, de la barre et du vent, il faut aussi évaluer les conditions météo et savoir observer son environnement.

Les meilleurs pratiquants sont ceux qui savent allier performance, sécurité et plaisir de glisse. Cela passe par un choix pensé du spot, un montage des lignes, le respect des dispositifs de sécurité ou encore l’usage de protections adaptées.

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, le stage de kitesurf est tout de même recommandé pour une pratique en toute sécurité.

Comment se passe un cours de kitesurf ?

Il est impératif de choisir une école française validée par la FFVL avant d’entamer ses cours particuliers. La durée pour apprendre le kitesurf est de 4 à 5 jours, à raison de 3 à 4h par session pour le débutant.

Le prix d’un stage kitesurf sera fonction de :

  • L’emplacement géographique de l’école ;
  • La nécessité d’une location de matériel ;
  • La période choisir pour se perfectionner ;
  • Le nombre de débutants par moniteur.

Piloter son aile

Le 1er jour se passera exclusivement sur le sable. On se familiarise avec l’environnement, le matériel et le montage. Les stagiaires vont débuter par de petits cerf-volant de traction avant de manier des voiles plus grandes et plus puissantes. Dans certaines écoles on peut s’adonner à une séance de nage tractée en eau peu profonde, pour s’initier tout en douceur au kite.

Connaître les manœuvres de sécurité

Le 2ème jour, il est important d’apprendre à se déplacer dans l’eau, de revenir au bord et de reprendre sa planche. Le débutant apprendra à faire ses premiers essais sur sa planche ainsi que la nage tractée latérale, pour une meilleure autonomie. Durant cette deuxième session, il faut assimiler la consolidation du pilotage de la voile de kitesurf.

Le water-start

Durant le 3ème jour, il est tout à fait naturel de commencer à sentir petit à petit les premières sensations de glisse. Mais la plus grande difficulté pour la majorité des pratiquants est de se tenir debout sur la planche. Dans tous les cas, les moniteurs sont là pour vous aider à décoller en toute sécurité.

Durant ce fameux « water-start », il faut savoir maîtriser son équilibre. Si les plus assidus pourront mettre les cours en pratique rapidement, et se maintenir hors de l’eau pour effectuer les premières glisses, d’autres auront besoin de quelques heures supplémentaires avant de naviguer au vent.

Devenir indépendant

Durant les derniers jours de votre stage, vous pouvez consolider vos bases et progresser rapidement. Chaque stagiaire ira à son propre rythme : si certains vont se lancer dans leurs premiers bords, d’autres vont se perfectionner dans le water-start. Dans tous les cas, une fois que les premières remontées seront abouties, il est possible de gagner en autonomie.

Une fois que vous avez acquis toutes les connaissances nécessaires, vous pouvez maintenant vous adonner à votre sport favori sur les meilleurs spots de France : Oléron, Ile de Ré, Quiberon… Vous pouvez aussi vous diriger vers des spots à l’international et choisir un plan d’eau au Brésil, aux Rodrigues, à l’île Maurice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici